Niveau de preuve : moi je!

Publié le 29 Avril 2011

14 heures

- Bonjour

- Bonjour

- Madame Kipik?

- Oui

- C'est bien vous le Docteur Kipik?

- Oui

- Ah... Bon, bonjour c'est le Docteur Rigolo, je suis le régulateur.

- Ok

- J'ai une visite pour vous. Une dame de 80 ans, hypertendue, sous Previscan mais je ne sais pas pourquoi. Elle a fait un ictus amnésique ce matin de plusieurs heures. Sa fille vient de la retrouver. Là ça va mieux mais pour ce matin, ictus typique.

- Et?

- Il faudrait y aller.

- Je ne pense pas que ce soit nécessaire, si j'y vais, je l'hospitalise, autant l'hospitaliser directement. Si vous voulez à tout prix que j'y aille, je peux mais je trouve ça idiot.

- Ben, un ictus ça ne s'hospitalise pas nécessairement. Moi, ma maman je ne l'ai pas hospitalisée par exemple et des histoires comme ça, j'en ai plein. 

- Vous faites comme vous voulez, pour moi ça s'hospitalise.

- Ah, j'appelle une ambulance alors.

- Oui, faites. 

 

Certes, j'aurais pu y aller. Et s'il ne m'avait pas argumenté avec son histoire personnelle qui n'a pas assez de poids face aux dogmes qu'on m'a inculqués, sûr que j'y serais allée. Mais bon, pour l'hospitaliser!

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Ma médecine

Repost 0
Commenter cet article

John Snow 29/04/2011 13:31


ma petite diatribe a lancé l'inspiration, on dirait?
J'ai souri dès que j'ai aperçu le mot régulateur... Alors j'en rajoute.

Voici mon histoire:

- Régulateur: " René, inanimé, étant tombé dans la piscine et ne sachant pas nager. Fais vite, c'est pas loin et ça fait moins de dix minutes."

- Médecin du SAMU: "OK, j'y cours."

Retour 12 minutes plus tard.

- régulateur: " Quoi, déjà?"

- Médecin du SAMU: " Oui. René, c'est le chien."


J'en ai une autre, juste pour équilibrer.

Appel du SAMU par le médecin de la maison médicalisée. Mamie aurait fait un arrêt respiratoire. A mon arrivée, une charmante petite mamie bien rose et remuante. Qui ne veut pas, mais alors pas du
tout se faire embarquer. A ses côtés, le médecin demandeur du SAMU.
L'histoire reconstituée: Au cours du repas de mamirose, ledit médecin examinait papigris. Mamirose a été prise d'une quinte de toux, puis toute bleue. Fausse route, dis-je. Acquiescement du toubib.
Puis expulsion du malfaisant bout de viande. Soit. Mais mamie reste bleue. OK. Mais là, maintenant, mamie bien rose, saturation parfaite. Mamie est d'ailleurs d'accord, elle est foutrement bien
rose. Pouls, tension, saturation (disponible, pourtant!) au décours de l'évènement? Sais pas. Pas pris.

- Moi: "pas grave. Une fausse route, le bout est sorti. Mamie a eu du mal a récupérer, mais tout va bien. Elle peut donc rester ici". Hochements de tête frénétiques de mamie.

- Lui: "Je ne suis pas rassuré. Si j'ai appelé le SAMU, c'est parce que j'ai estimé que la situation était grave et que son état de santé de base est précaire. Il faut donc l'emmener."

-Mamie, fûtée: "j'ai vu le cardiologue hier pour mon bilan annuel. Le voici (normal). Je vois le pneumologue demain pour mon bilan également. "

- Moi: "dans ces conditions, je ne vois rien qui justifie un transport SAMU. Vous nous avez appelé pour une prise en charge. La mienne, c'est de laisser mamie ici ce soir. Si celle-ci ne vous
convient pas, les ambulanciers sont à votre disposition. Moi, je m'en vais."

- Lui: "J'envoie mamie aux urgences".

- Moi: "Bien à vous."

Bilan: 48 heures d'hospitalisation aux Portes pour surveillance. Rien trouvé. Consultation annuelle du pneumologue reportée. Pas de consultation hospitalière de pneumologie.

Pour votre histoire, la morale est que tout se négocie, finalement. le régulateur n'est qu'un humain. Aussi bon ou aussi mauvais que les autres. Mais il ne dispose que du téléphone, contrairement
aux autres.

PS: Tss, Tss. Mme Kipik, alors que les beaux jours sont là... faudrait remédier à cela rapidement...


Fluorette 02/05/2011 10:10



René le chien m'a bien fait rigoler!


Sur que des histoires de régul, il y en a des paquets. Sûr aussi que c'est difficile de réguler et qu'ils ont comme nous le droit d'être fatigués et de se tromper!