10 kilomètres

Publié le 26 Avril 2011

Ma première course. Je la prépare depuis 2 mois. Deux à trois entrainements par semaine. Tranquillement.

J'ai arrêté les courses 5 jours avant le jour J. J'ai bien profité du week-end. Je me suis bien hydratée comme on me l'avait conseillé mais pas qu'avec de l'eau, repas de famille oblige. Et puis lundi, Mr Poilu et mes parents m'ont accompagnée. On s'est tous levés très tôt pour ça. Un jour férié. Moi j'étais réveillée bien avant le réveil.

Après l'agrafage du dossard au maillot, nous avons attendu au soleil en écoutant d'une oreille distraite l'animateur qui braillait dans son micro. Le lapin de Pâques se baladait dans la foule avec ses carottes. L'étang reflétait les arbres. Je me suis assise dans les aiguilles de pin et j'ai eu le cycliste plein de sève pour la matinée. C'était une très belle journée. 

J'ai fixé mon cardiofréquencemètre et me suis rendue sur la ligne de départ. J'ai collé mes écouteurs à mes oreilles. Mon coeur battait déjà trop vite. Le stress. La peur de l'échec peut-être. L'avant-départ est un moment un peu impressionnant.

Quand le départ a retenti j'ai couru. C'est difficile au début parce que certains partent comme des flèches. Je ne me suis pas laissée entrainer. Mais j'ai regretté de ne pas avoir gobé un propanolol le matin... Une femme courait avec un chien qui a bousculé plein de coureurs. Un homme courait en poussant un fauteuil roulant car de l'argent est reversé à une association. Certains étaient déguisés.

Dès le début, je pensais être presque dernière. J'ai vu s'éloigner le gros des coureurs. Jusqu'au cinquième kilomètre, un homme courait juste derrière moi. Parfois très vite pour me rejoindre  puis il marchait et je le perdais jusqu'à sa prochaine pointe de vitesse. Après, je l'ai perdu. Il faisait très chaud. Je n'ai pas assez bu au ravitaillement. Pas l'habitude, pas de notion, pas le temps d'écouter mon corps. J'avais soif mais combien? J'ai couru 4 kilomètres seule. En croisant des promeneurs, des vélos... Le parcours en forêt est très agréable. Le dernier kilomètre a été le plus long. Mal au genou, tendinite. Mais j'ai terminé! Et finalement je suis loin d'être dernière.

Objectivement mon chrono est mauvais. Moi je suis très contente. J'ai fini mon premier 10 kilomètres. J'ai aimé ça. J'ai passé une course très agréable, dans les sous-bois, sous le soleil, avec les encouragements et sourires des bénévoles. S'ils savaient comme ça fait du bien.

Je suis super fière d'avoir réussi. C'est une victoire contre moi même qui ne pensais pas en être capable et une revanche pour la petite grosse en moi qui a toujours souffert en sport au collège, surtout pour les cross. 

Alors oui aujourd'hui, je suis obligée de prendre l'ascenseur, j'aurai mal encore quelques jours, ça risque d'être un peu compliqué pour peindre ces jours prochains. Je ne vais pas courir avant quelques temps mais je reprendrai, ça me plait et ça fait beaucoup de bien.

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Ma petite vie

Repost 0
Commenter cet article

Babeth 26/04/2011 23:08


Ooooooh, j'suis vraiment vraiment contente!!!!! Ma première course, j'ai "fait un mauvais chrono" (10km en 1h10... bof bof bof!) mais j'étais tellement fière de l'avoir finie! Allez... bientôt le
semi-marathon :-))


Nfkb 26/04/2011 13:00


Bravo ! C'est toujours stressant une première fois :-) N'hésite pas a multiplier les pensées positives quand c'est difficile, de repenser à l'entrainement, à sourire : quand on sourit on de détend
et le cerveau est content :-)
Biz


Fluorette 26/04/2011 14:42



C'est un excellent conseil! Effectivement quand le coach dit "si ça ne va pas pense à ton objectif", je rigole et ça va mieux : pas parce que je pense à l'objectif mais parce que je ris.


Merci à toi, beaucoup. La montre m'a bien aidée