Brume matinale

Publié le 6 Mai 2011

Je voulais écrire un joli post ce matin, j'avais une jolie idée. Mais j'avais un commentaire qui me fait réfléchir. 

Message aux âmes bien pensantes : un blog est le reflet de son auteur, pas de ses lecteurs.

J'écris ici ce que JE pense, pas ce que les autres attendent de moi. On a trop attendu de moi toute ma vie. J'ai 30 ans, ça suffit. J'ai le droit de ne pas me sentir à ma place là où je vis. J'ai le droit de l'écrire. J'ai le droit de parler de ce que je vois au boulot parce que ça me fait du bien (je fais très attention à ce qu'on ne puisse pas savoir ni où ni quand ni qui, je change les prénoms, les lieux, les dates, je romance parfois). J'ai le droit de raconter les histoires de patients qui m'on fait sourire et celles qui m'ont fait du mal (pour le moment, celles qui font mal, je ne les ai pas publiées parce que justement ça fait mal). J'ai le droit d'exposer mes opinions. Et j'ai le droit de juger si bon me semble.

Les blogs sont encore des espaces de liberté, il n'en reste pas beaucoup. Gardons-les. Précieusement.

Sur le net, il est facile de mal interpréter une phrase ou de juger un auteur parce qu'on ne le voit pas et qu'en fait on ne le connait pas. A force de lire quelqu'un, on peut parfois penser le connaitre mais ce n'est pas le cas. On ne connait déjà pas les gens qu'on cotoie "en vrai" alors sur le net, laissez-moi rire. Peut-être que si nous nous rencontrons le courant passera... ou pas.

Alors, ami lecteur, si tu aimes mes histoires, continue de venir tu es le bienvenu. Si tu as une expérience à partager, n'hésite pas à commenter. Si tu n'es pas du même avis, discutons, ne pars pas en claquant la porte. (Ne te permets pas de dire que je suis raciste, ça me mets de mauvais poil, je crois que ce matin c'était la goutte d'eau).

Mais ne venez pas en espérant lire ce que vous aimeriez écrire ou que vous êtes satisfaits de votre vie que vous pensez proche de la mienne parce qu'on vit deux vies différentes. Nous n'avons pas la même histoire, pas les mêmes proches, pas les mêmes occupations et pré-occupations.

Si vous voulez du lisse et du "tout le monde est beau, tout le monde est gentil", je ne peux que vous conseiller d'aller voir ailleurs. Ce n'est pas ma vision du monde.

Edit : la liberté n'est que relative c'est vrai. On ne peut pas écrire tout et n'importe quoi. Je ne crois pas avoir encore dépassé les bornes.

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Divers

Repost 0
Commenter cet article

Anne-Sophie 12/05/2011 09:30


Eh bien, j'étais déjà nulle en rédaction au collège, alors je me contente de vous lire et je suis ravie de voir que ça va continuer !


Babeth 08/05/2011 00:11


Knackie, tu oublies les femmes en ovulation (terrible!), celles qui ont leurs règles (atroce!)... et celles en pleine ménopause :-)
Trêve de plaisanterie, je fais super gaffe moi aussi, je change les noms, je cite pas de lieux et j'évite les détails. Pour vivre heureux, vivons cachés!


Knackie 07/05/2011 20:05


Celui qui n'a pas été poursuivi par une horde de femmes enceintes ou allaitantes neunifiées de progestérone n'a pas connu l'Enfer :o)

Bah vi continue.


Fluorette 08/05/2011 08:40



Visualiser ça m'effraie déjà!



Anne (Baguette) 06/05/2011 18:04


Hé, Fluorette, comme tu le dis, c'est TON blog. Et il est excellent, vrai, authentique et touchant. Alors je t'en prie, continue simplement comme cela - avec ton coeur. Parce que ceux qui aiment ce
blog te prennent comme tu es, avec tes mots et ta sincérité. Et les autres tu les em****** ;)
Bises et bon weekend !


Fluorette 08/05/2011 08:42



Merci. Biz



Zythom 06/05/2011 12:56


L'histoire des blogs est remplie de personnes qui pensaient avoir des droits, jusqu'au moment où d'autres personnes sont venues contester ces droits. Cela peut prendre plusieurs tournures, mais
toutes sont désagréables.

J'ai pour ma part subi quelques interrogatoires judiciaires qui m'ont laissés des traces:
http://zythom.blogspot.com/2009/01/laffaire-zythom-introduction.html

D'autres ont eu moins de chance:
http://justicierordinaire.unblog.fr/

J'aime bien lire vos billets et j'aimerais bien continuer à les lire, mais ne croyez surtout pas pouvoir tout dire. Les blogs ne sont pas des espaces de liberté supérieur aux journaux classiques
ou
aux propos tenus sur la place publique. Votre profession est soumise à des règles déontologiques et certains "vieux" médecins, gardiens des dogmes, auront beaucoup de mal à comprendre le concept
de
blog sous pseudonyme.

Je suis désolé si mon commentaire fait un peu douche froide, mais je me suis un peu senti obligé de partager avec vous ma modeste expérience. Nous pouvons échanger par email sur ce sujet.

Je reste un fidèle lecteur (de la première heure :)


Fluorette 06/05/2011 13:14



Je n'avais pas lu ces billets là sur votre blog.


Ce n'est pas une douche froide. Je sais qu'on ne peut pas tout dire. Je ne rêve pas. Et je fais quand même attention à ce que j'écris. Je pense qu'il y a plus de blogs médecins que de blogs
d'experts mais que ça ne me protège pas pour autant! Je ne suis pas si naive.


Je me rappelle du Dr Tarpin, de son blog, de ses conflits avec l'ordre à propos des gardes, de son interdiction temporaire d'exercice et je me demande si la portée qu'a pris cette affaire n'était
pas plus liée à son blog qu'à son combat.


Il y a des histoires que je n'écrirai pas parce que cela me semble déplacé. Mais je n'arrêterai pas d'écrire.