Simon, Ella, Lucie, 16 ans à 3

Publié le 3 Février 2011

Ils sont venus pour les vaccins. En fait ils partent au Sénégal, bientôt. La maman et les 3 enfants.

Ils sont déjà allés au centre fièvre jaune qui a vérifié les vaccins. La maman me raconte que le centre avait prévenu que le vaccin amarile risquait de les fatiguer un peu mais qu'en fait ils n'avaient pas été du tout abattus, au contraire! Au moins ça c'est fait.

Ils sont là pour l'hépatite A. 4 boîtes. Et la prescription d'antipaludéen.

Je re-vérifie les vaccinations. Je commence par le grand, 8 ans, en me disant qu'il va donner l'exemple. Il se pèse, je le mesure, je l'examine. Peut-être une carie, à vérifier après brossage. Puis la piqure. Je vaccine toujours allongé, ça évite les pertes de connaissance inopinées (rare) et surtout les gens bougent moins. Ca se passe super.

Puis la deuxième, 5 ans, elle ne veut pas que maman lui tienne la main. D'ailleurs, ils sont tous restés à la porte de la salle d'examen. C'est appréciable. Aucun problème non plus. Je fais des allers-retours au bureau pour faire des ordonnances contre la diarrhée, les vomissements, le rappel du vaccin, noter poids-taille...

Enfin la dernière, 3 ans. Elle pèse le même poids que sa soeur, qui est une crevette. Quand je propose, elle est d'accord pour que maman lui tienne la main. Mais bon, c'est très cool aussi.

Le dernier vaccin a été pour la maman, qui en a profité pour me parler de ses ronflements. C'est idiot, elle est allée chez l'orl la veille pour le suivi de ses otites et a oublié d'en parler... Dommage. Il a pourtant tenté une rhinoscopie qui a été un échec, ça aurait dû lui faire penser.

Après il a fallu faire des calculs savants pour les doses d'anti-paludéen, quand commencer, quelle fréquence, quel coût... Le centre aurait refusé de faire les ordonnances, prétextant que ce n'est pas leur boulot. Si c'est vrai, je trouve ça gonflé. C'est justement leur boulot : la prévention du voyageur.

Ils sont partis, dans le calme, comme ils étaient arrivés.

 

Lorsque tout le monde est détendu, la vaccination se passe toujours très bien. Ce n'est pas un acte à dramatiser.

Je ne comprend toujours pas :

- les parents qui disent "je vous préviens, mon enfant n'aime pas les médecins, ça va mal se passer". Effectivement, le môme appréhende un max, et ça se passe mal. Malgré tous mes efforts pour le détendre et le faire rire. Plus on est contracté, plus on sent l'aiguille.

- les parents qui m'expliquent consciencieusement "moi je n'aime pas les piqures alors c'est normal que mon enfant aussi". Bizarrement, l'enfant n'aime pas les piqures et peut parfois se transformer en Stitch.

- les parents qui menacent toujours leur enfant d'une piqûre "s'il n'est pas sage" les fois où il n'y a pas de vaccin. Le jour où il y en a alors qu'ils sont sages, ils ne comprennent pas. Moi non plus d'ailleurs.

- ...

 

Pour moi, le patch EMLA ne sert à rien. Vraiment. J'ai vu des mômes hurler avec. Et certains ne bougent même pas sans. L'injection parfois fait mal parce que le produit picote. Mais ça même en faisant le clown, ça ne transforme pas la molécule, elle ne pique pas moins.

 

Alors pitié Parents, ne dites pas à votre enfant que ça va mal se passer, ne le menacez pas de piqûres, ne projetez pas votre angoisse sur lui. Ca va bien se passer.

Rien ne remplace votre calme, votre soutien, votre câlin, votre main dans la sienne. Votre enfant en a besoin.

 

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Patients

Repost 0
Commenter cet article

Farfadoc 11/07/2012 13:54

Merci! billet d'utilité publique! le coup des piqures chez le docteur si on est pas sage, ça fait partie des trucs qui m'énervent le plus...
Et complètement d'accord pour l'Emla, d'autant que ça colle super fort et que du coup des fois ils se mettent à pleurer dès qu'on l'enlève... J'en prescris plus facilement vers 4-6 ans quand ils
ont peur des piqures, que pour les petits.

Docmam 15/09/2011 20:56


Je mets de l'EMLA tout de même, tout en prévenant que ça n'enlèvera pas la douleur de l'injection, seulement celle de la piqûre... mais je me dis que c'est toujours ça de moins...


Eveine 01/04/2011 16:26


Quand je me suis faite vacciner à la médecin du travail, la doctoresse m'a félicitée ! Je n'ai pas bien compris pourquoi, mais en fait, en discutant avec les collègues, j'ai compris, certains ne se
font pas vacciner parce qu'ils ont peur des piqures.


Fluorette 02/04/2011 13:28



La peur des piqûres est éternelle!



Babeth 03/02/2011 21:17


Mon premier souvenir de vaccin, c'est une incroyable crise d'hystérie à l'école, les ATSEM ont dû se mettre à deux (j'avais 6 ans) pour "me maîtriser". Une peur panique des vaccins/piqûres qui
m'est restée jusqu'à... 23 ans! Maintenant, ça va, je suis beaucoup plus zen, mais ça m'a appris une chose : je ne mens pas à ma fille là-dessus!


Tût-tûûût 03/02/2011 20:11


Je croyais aussi que j'avais peur des piqûres quand j'étais petite. Du coup j'ai commencé à donner mon sang pour m'habituer au piqûres.
Ben c'est vrai : ça fait pas trop mal avec juste une aiguille et un flux "sortant". Maintenant j'ai peur seulement des vaccins. Hé. On progresse. :)


Fluorette 04/02/2011 08:05



Pourtant le vaccin c'est moins douloureux que les prises de sang : aiguille plus petite, acte plus rapide, plus facile...