Le serpent qui se mord la queue

Publié le 30 Mars 2011

J'ai épousé un ronfleur.

La première nuit que nous avons passée ensemble, j'ai cru devenir folle. Je me disais que ce devait être l'alcool. (Oui nous avions pas mal picolé, et on picole encore, et je sais que l'alcool c'est mal) Quand j'ai vu les sourires le lendemain de ses copains de chambre qui me demandaient si j'avais bien dormi, j'ai compris. Comme dans ma tête, une histoire de vacances ne pouvait pas durer, j'ai investi dans des boules Quiès et la semaine s'est bien passée.

Et puis l'histoire s'est poursuivie. Comme on ne se voyait que 3-4 jours par mois ce n'était pas bien méchant.

L'histoire a évolué. Dormant (ou essayant de dormir) toutes les nuits ensemble, j'ai fait une otite externe à cause des boules Quiès. La nuit d'un de nos mariages, j'ai dû aller dormir sur le canapé tant le matelas tremblait.

Alors bien sûr, le ronflement est plus important s'il a picolé, s'il est fatigué, s'il est enrhumé. Il ronfle aussi très bien bouche fermée sur le ventre, c'est son super-pouvoir. Nous avons tout essayé, parfois ça aide (humidificateur, antihitaminiques) parfois pas (ne rêvez pas, les sprays anti-ronflement qui coûtent un rein ne servent à rien). Mr Poilu sait qu'il faudrait qu'il perde un peu de poids. Des petits moyens tout ça. Mais ça ne suffit pas.

Comme tout patient, j'ai consulté des forums pour en arriver à la conclusion que rien ne fonctionne. Comme tout médecin, j'ai interrogé des confrères, en particulier un orl qui m'a dit que peut-être on pourrait lasériser la luette. Rien de concluant.

En desespoir de cause, nous sommes allés voir l'orl qui a opéré sa cloison : le Dr Jemelapète (apparemment avant la chirurgie c'était pire, pauvres filles qui l'ont subi...) Une consultation de 4 minutes chrono en main pour dire que la cloison est superbe, qu'il fait un courrier pour aller chez le pneumologue chercher une apnée du sommeil et que je n'ai qu'à m'habituer. Je suis sortie de cette consultation avec comme conclusions : l'orl aime se jeter des fleurs, l'orl aime botter en touche quand il ne sait pas quoi faire, l'orl est un connard qui coûte cher : 52 euros pour 4 minutes, c'est beaucoup, surtout pour ne rien faire. Bref, l'orl ne nous a pas vraiment aidés.

Mr Poilu s'est donc rendu chez le pneumologue qui lui a filé un joli appareil qui faisait bip et de la lumière. Pour ne pas fausser, Mr Poilu a dormi tout seul. Ce doit être la première fois de sa vie qu'il n'a pas réussi à dormir. Quelques temps plus tard, il est retourné chez le pneumologue, le Dr Sherlock, qui lui a dit : vous n'avez pas bien dormi non? Trop fort ce pneumologue. Et puis Mr Poilu est rentré à la maison avec une boîte de Sifrol*. Quand il me l'a tendue, j'ai failli tomber du canapé.

En fait, Dr Sherlock a demandé pourquoi il n'avait pas dormi et lui, plutôt qu'expliquer que la machine l'avait gêné a dit que ça le chatouillait dans les jambes. Mais ça ne le chatouille jamais! Il s'endort dès sa tête posée sur l'oreiller (et ronfle immédiatement aussi). 

Voilà comment on se retrouve en consultant pour un ronflement à prendre un traitement qui crée des ronflements. Le serpent qui se mord la queue...

 

NB : Et non, aucune connotation sexuelle dans ce titre... C'est ballot

* Le sifrol est un médicament utilisé dans le syndrome des jambes sans repos. C'est un antiparkinsonien. Il a de très nombreux effets secondaires : ronflements, rêves anormaux, amnésie, symptômes comportementaux des troubles du contrôle des impulsions et des actes impulsifs comme l'augmentation de la prise de nourriture, les achats compulsifs, l'hypersexualité et le jeu pathologique ; confusion, constipation, idées délirantes, étourdissements, dyskinésie, dyspnée, fatigue, hallucinations, céphalées, hyperkinésie, hyperphagie, hypotension, insomnie, désordres de la libido, nausées, paranoïa, oedème périphérique, pneumonie, prurit et rash et autres hypersensibilités, agitation, somnolence, accès de sommeil d'apparition soudaine, syncope, troubles visuels notamment vue trouble et acuité visuelle diminuée, vomissements, perte de poids, prise de poids...

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Ma petite vie

Repost 0
Commenter cet article

Gaëlle 08/09/2011 23:46


Moi j'ai de la "chance": mon mari ronfleur est apnéiste. Il a eu droit à la petite machine qui souffle et depuis je dors vaaachement mieux. Bon des fois il arrive à ronfler quand même! Mais moins
fort: sur son enregistrement, il culminait à 93 dB!!! Entre le bruit et les pauses respiratoires (je comptais les secondes...) j'ai fini souvent sur le canapé!


Fluorette 09/09/2011 14:33



parfois je me demande si je ne préfèrerais pas le bruit de la machine... Contente que ça aille mieux pour vous



misszaza 24/04/2011 09:25


J'ai fait faire mon orthèse à l'hopital Saint Antoine, paris. A l'époque ce n'était pas remboursé, mais en allant à la visite de contrôle le mois dernier j'ai appris que maintenant ça l'était.
Pas facile de s'y habituer les premières nuits et ce n'est vraiment pas élégant... mais maintenant j'aurai du mal à m'en passer (et mon conjoint encore plus ;-))


Fluorette 26/04/2011 09:49



Merci. Nous sommes un peu loin de paris...


Qui fait ça? Un prothésiste dentaire?



misszaza 22/04/2011 22:45


Fluorette, avez vous pensé à l'orthèse d'avancée mandibulaire ? C'est anti sexy au possible... mais ça a sauvé nos nuits ! (c'est moi qui ronfle dans le couple)


Fluorette 24/04/2011 08:58



Nous y avons juste pensé. Ou avez-vous fait faire la votre?



christiane 01/04/2011 13:00


Fluorette, ne t'inquiète pas car c'est partout pareil. un ronfleur ne s'entend pas & c'est difficile de lui faire admettre. jeunes mariés, ns ronflions chacun autant mais ns désirions trop être
ensemble. il se couche, s'endort immédiatement et le moteur se met en route. moi j'arrive pas à m'endormir et prends une saloperie de cachet. alors, ns avons décidé qu'il aurait un lit à une place
ds une autre pièce tandis que je conserve le lit double pour les couchers ou réveils câlins... car lorsque je dors et qu'il est réveillé à mes côtés, il lui semble que tout vibre sous la force de
mes ronflements. ns avons essayé tous les 2 l'appareil du pneumologue, les trucs des pharmaciens sans succès. ns ne pouvons pas aller à l'hôtel car il faudrait payer 2 chambres ou il devient
furieux de n'avoir pas dormi... chez les amis, ns précisons: dormir à 2 endroits distinct ou lui ds la voiture! moi, une fois endormie, j'entends plus RIEN: ouf !!!


zigmund 31/03/2011 13:58


si ce n'est pas une apnée du sommeil faut tenter la perte de poids mais perso je n'y crois pas vraiment car (gros ronfleur moi mm et appareillé pour SAS) je renflais aussi qd j'étais jeune et mince
au point de géner mes voisins à l'internat. il existe aussi une forme de prothèse silcone (chère vendue en pharmacie mais faut pas avoir de réflexe nauséeux sinon c'est pas gérable)ou un genre
d'appareil dentaire que certains dentistes peuvent fabriquer si les machoires s'y prêtent
mais je crois aussi que là dessus nous ignorons encore bp de choses


Fluorette 02/04/2011 13:27



Je n'y crois pas non plus à la perte de poids. Je ne crois plus à grand chose dans ce domaine. On considère que c'est un problème mineur et "de confort" alors il n'y a pas beaucoup d'avancées.