Réentrainement à l'effort

Publié le 28 Janvier 2011

Ce billet n'est pas sponsorisé.

 

Il y a peu, le cardiologue m'a dit « il va falloir le bouger votre popotin, 45 minutes 2 à 3 fois par semaine, sinon tout ça ça ne va pas s'arranger » Il ne l'a pas dit comme ça. Mais ça voulait dire ça. En gros : réentrainement à l'effort.

Bon.

D'accord.

Je n'ai jamais été très sportive. Quand on est une petite boulotte, c'est pas facile. La danse classique qu'on m'a obligée à pratiquer est un souvenir douloureux. Au sport, à l'école, j'ai souvent été la dernière à être choisie dans les équipes, c'est toujours valorisant! Mon manque de goût pour la compétition n'aidait pas. Depuis j'ai minci, c'est un peu tard, plus personne ne fait d'équipe dans laquelle je pourrais être choisie.

J'ai toujours aimé nager. Et par la suite, le badminton m'a apporté beaucoup mais la petitesse du club a étouffé ma combativité. La fac de médecine m'a fait tout arrêter. Après, j'ai repris la natation. J'aime les bassins de 50 mètres, de ne pas tout le temps faire demi-tour. Et quand ledit bassin est en extérieur et qu'il neige, nager devient un vrai moment de plaisir.

Depuis mon arrivée ici, c'est plus difficile, les piscines sont toutes petites, ferment tôt et l'entrée est chère. Alors bon, j'ai un vélo, mais toute seule, il faut se motiver. Le week-end nous en faisons un peu, mais il fait sacrément froid. Le week-end dernier j'ai vraiment cru que nous allions finir gelés.

Avec le travail, le temps qu'il fait, la distance des installations sportives, on a de bonnes excuses et on finit par ne plus faire grand chose.

J'ai décidé de me remettre au footing. J'aimais courir en bord de mer quand j'habitais au Havre alors pourquoi pas. Quand j'ai repris pour la première fois, j'ai cru que j'allais mourir. Essoufflement majeur, découragement, douleurs partout, et une lassitude parce que malgré la musique ça m'a semblé très long (alors qu'au max, j'ai couru 20 minutes).

J'ai découvert sur le net un site de coaching www.jiwok.com Le principe est simple. On choisit un programme selon ce qu'on est (pas, peu, très sportif) et ce qu'on désire : perdre du poids, s'entrainer pour un marathon, se remettre à l'effort...

Ensuite on a accès à un calendrier avec un programme de course : 2 à 3 séances par semaine de difficulté croissante pendant une durée de plusieurs semaines. Pour chaque séance, on télécharge un programme de course sur lequel on peut ajouter ses propres musiques (avec un logiciel adapté) ou choisir des types de musique (qui font assez musique d'ascenseur).

J'étais assez sceptique. La première séance était gratuite. Ensuite c'est payant. Mais le coût est moindre qu'une salle de sports : 7,9 euros par mois.

J'ai fait la première séance et j'ai été convaincue. Vraiment. Alternance marche-course. Satisfaction d'avoir réussi la séance. Facilement.

Il y a de bons conseils sur le site. Ils t'apprennent à faire une boisson spéciale efforts (sans hormones!) et donnent des conseils de nutrition.

J'ai choisi : perdre 3 kg avec 3 séances par semaine (ce n'est pas mon objectif, je voudrais reprendre du souffle et me muscler un peu). Mais ça m'aide surtout à me motiver. Bien sur, le coach n'est que virtuel et c'est à moi de me motiver pour sortir. C'est déjà beaucoup, il est là quand après seulement 10 minutes j'ai l'impression qu'holala c'est dur, il est largement temps de rentrer.

J'espère continuer d'y croire. 

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Ma petite vie

Repost 0
Commenter cet article

Babeth 01/02/2011 00:52


tu peux commencer par un 10km... puis un semi... :-)


Fluorette 01/02/2011 09:35



Hahahaha. Hier soir c'était très très dur. Par moins 5° certes, mais très dur.



Babeth 31/01/2011 21:39


Je connais ce site, j'adhère et j'adore! Courir, c'est un vrai bonheur : au début on a mal partout, on est essoufflé et on croit qu'on va mourir (ah bon? y'a que moi à qui ça le fait?) mais au bout
de quelques séances, quel bonheur! Allez, le marathon, c'est faisable!


Fluorette 31/01/2011 22:39



L'impression de mourir c'est fréquent...


Après la séance de ce soir, je me dis que le marathon est très loin



nfkb0 30/01/2011 10:01


thanx :-)

je répète (c'est ça la pédagogie i parait) : il faut y aller progressivement et marcher de temps en temps n'est pas un sacrilège ! le but est de se faire plaisir pas de venir le champion du
monde... je marche régulièrement ou fais des petites pauses pendant mes sorties et ça n'affecte pas le rendement des mitochondries je pense :) biz


Milady 29/01/2011 16:51


Ton billet me (re)donne envie de me (re)mettre au footing ! J'ai connu Jiwok il y a 2 ans, quand c'était encore gratuit, et il n'y avait pas la possibilité de mettre ses propres musiques dans
l'entraînement. J'ai arrêté un hiver et je n'ai plus jamais repris, et ça me manque... La nouvelle formule de Jiwok, qui permet de choisir ses musiques, me paraît intéressante (bien que payante).
Si je m'y remets et si je survis à ma première séance depuis plus d'un an, je raconterai ! :D


Fluorette 30/01/2011 08:59



Il faut quand même se motiver et trouver le temps mais je pense que c'est un bon encouragement. Ma séance d'hier s'est encore bien passée, ça fait très plaisir de ne pas être en échec. Bonne
reprise



nfkb0 29/01/2011 15:10


super ! ce qui compte en la matière c'est d'y aller progressivement. Pendant mes études j'avais complètement laisser tomber le sport aussi :( et vers la fin de l'internat j'ai repris la course à
pied et j'ai fait mon premier marathon en oct dernier. piano sano :)

je me fais un peu de pub pour l'hydratation : http://goo.gl/dcw2n

quid d'un échange de liens ?

bye @nfkb


Fluorette 30/01/2011 08:58



Félicitations! Un marathon, je me demande toujours comment on peut faire ça.