Jordan, 3 ans

Publié le 17 Avril 2012

Il y a des consultations difficiles. Et il y a les petites victoires.

Sa maman m'amène souvent Jordan. Quand j'ai commencé à les voir, il avait toujours de la fièvre apparue 3 heures avant et avait déjà reçu une dose d'antibio "pour faire passer la fièvre". Au début, je tombais de mon fauteuil à chaque fois, je faisais les gros yeux et quand j'étais fatiguée je disais en soupirant "mais fallait paaas".

J'ai beaucoup expliqué. Ca a été long et difficile. Je voyais bien dans les yeux de sa maman qu'elle ne me croyait pas quand je disais que ça guérirait tout seul, la campagne "les antibiotiques ne sont pas automatiques" n'est pas arrivée jusqu'à eux. J'ai souvent pensé que la cause était perdue. 

Et puis ils ont constaté que Jordan guérissait sans antibio. Je ne parviens pas à empêcher les sirops et pshits dans le nez et il ne leur viendrait pas à l'idée de ne pas consulter mais au moins, pour le moment, pas d'antibiotiques sans mon avis. 

Une fois, j'ai refusé de voir sa maman en fin de consultation alors que j'étais déjà en retard. Je lui ai expliqué que j'aimerais qu'on prenne le temps de se voir sérieusement, sans Jordan, ni Jenny, ni son mari. J'ai cru qu'ils iraient voir un collègue qui aurait accepté la demande sans sourciller en attrapant la carte vitale. Elle est revenue, seule. Et elle a parlé de choses dont elle n'avait jamais parlé. On a pu faire le point sur ses douleurs, son travail difficile... Elle ne vient pas assez mais c'est déjà ça.

Aujourd'hui, c'est pour Jordan.

Après m'avoir expliqué pourquoi ils viennent, Jordan se déshabille, il monte directement sur la table d'examen. Comme je ne prends pas sa tension, il met sa main pour se cacher et chuchote à sa maman "elle a pas fait le pshit du bras maman". Je lui dis qu'il peut parler tout fort. Puis Jordan descend, monte sur la balance, manque de tomber car elle n'est pas très stable, me rappelant que la nouvelle balance n'est toujours pas arrivée (là je pense qu'ils cherchent le métal au fond d'une mine), puis s'installe devant la toise.

Aujourd'hui, j'ai vacciné Jordan, calmement. Il avait peur. Nous avons parlé. Il a compris. Après il a demandé pourquoi je lui avais fait une piqûre. Je lui ai expliqué le plus simplement que j'ai pu. Il m'a regardée avec ses grands yeux et j'ai pensé que j'aurais dû faire encore plus simple.

Je ne dis pas que la maman de Jordan ne lui donnera plus jamais d'antibiotiques de son propre chef. Je ne dis pas que tout est gagné. Je ne suis pas sure qu'ils ne changeront jamais de médecin.


Mais Jordan est ma victoire. Contre les antibiotiques. Contre la mauvaise auto-médication. Contre la médecine Mac-drive.

Quand ça va pas trop, maintenant je pense à Jordan et à ses grands yeux et je souris.


Rédigé par Fluorette

Publié dans #Patients

Commenter cet article

Borée 17/04/2012

C'est bon, ça !

J'ai connu l'inverse : une mère qui venait une fois par semaine (sans exagérer) pour des broutilles. J'ai essayé de rassurer, expliquer... et elle a changé de médecin après 6 mois, estimant que je
"ne la prenais pas au sérieux".
Avec le recul, je m'en veux un peu, je me dis que j'ai dû louper quelque chose, qu'il y avait autre chose que je n'ai pas su voir derrière ces demandes incessantes et, apparemment, infondées.

Mais j'ai connu aussi des Jordan ! Je pense en particulier à 2 gamins que je suis depuis mon installation (1 an et 3 ans à l'époque) avec une mère super angoissée. Explications, accompagnements...
et des consultations de plus en plus espacées et "justifiées".
Et un jour, la grand-mère qui me dit "Oh ! Ils ont eu de la fièvre pendant 3 jours mais ma fille a géré, elle s'est dit que ce n'était pas la peine de vous embêter et qu'il n'y avait rien de plus à
faire comme vous le lui avez appris. Elle vous fait une grande confiance."

Rhaaa ! Oui, c'est bon et ça donne du peps pour la journée.

Babeth 17/04/2012

QUOI?????? T'as pas pris la tension??????? Non pardon, je file me cacher :-)
Une jolie histoire, ça fait du bien à lire (parce que je sors de chez Edith là tu vois, et je suis un peu retournée). Vive Jordan, vive sa maman, vive toi!

Docteursachs 17/04/2012

Ça sert à quoi des histoires qui font même pas pleurer?

...

Peut être à supporter le reste finalement.
Sans faire d'autosatisfaction, on devrait plus souvent se féliciter de ce genre de victoire, ce ne sont pas les plus faciles à obtenir.

docles2A 20/04/2012

géniale cette histoire, j'ai l'impression qu'on voit bien quand les choses ont changé. En disant non à la femme qu'elle est , en lui demandant de te respecter ds ton travail , en lui imposant une
limite concernant la femme qu'elle est et non la maman qu'elle est aussi , tu l'as recadrée et donc tu l'as rassurée. Et tu as pu l'entendre elle toute seule , du coup elle va moins mal et tu es
plus à l'aise. Cela dit il peut bien y avoir des ratés , pas grave, on n'est pas obligé d'être au top averc tout le monde!

Domi 25/07/2012

Habituellement lectrice silencieuse, je témoigne aujourd'hui en tant que patiente.
Je suis maman de 3 enfants et enseignante. Mes enfants sont en bonne santé, mais il leur est arrivé de faire une gastro, une conjonctivite, une petite fièvre... Un des avantage de ma profession est
d'avoir des "jours enfants malades" : 12 jours maximum (que l'on ait un ou six enfants) pour garder ses enfants à la maison, c'est bien pratique ! Bien sûr, il faut justifier de l'état de son
enfant, et donc passer par la case médecin. À chacune de ces consultations, mon médecin fait une ordonnance de 2 ou 3 médicaments, en cas de fièvre, prescrit systématiquement des antibiotiques...
Résultat, l'ordonnance passe généralement à la poubelle...
Une ou deux fois, j'ai fait l'impasse sur le médecin (pas envie d'attendre 45mn et risquer de voir vomir le petit dans la salle d'attente) et donc sur le précieux "certificat enfant malade" : une
journée de salaire en moins...
Je ne suis pas très à l'aise en ne suivant pas les prescriptions de mon médecin, mais que faire ? En changer ? Qui me dit que le prochain ne fera pas la même chose ? En parler ? " je pense que
votre prescription n'est pas très judicieuse..." pas sur qu'elle apprécie.
Ps : mes 3 enfants sont toujours vivants, je soigne les gastro avec du coca pas light et des biscuits apéritifs à volonté ;-)