Johnny, 5 ans, fan de films

Publié le 19 Janvier 2011

Ils ont appelé parce qu'il a de la fièvre. Enfin c'est ce qui est écrit sur le sms que je reçois. A SOS Médecins, je reçois des SMS : heure de l'appel, nom, age de la personne, motif, adresse.

Donc Johnny a 5 ans et il a 38°. Il est 3h du matin. Ils reviennent d'une semaine de vacances au Maroc. Il a de la fièvre depuis 2 heures. Johnny s'est endormi quand j'arrive. Sa mère me fait une réflexion sur le fait que mettre une heure à venir alors que son enfant a de la fièvre c'est pas normal. Le papa est au fond du couloir et ne dit pas bonsoir. Je laisse couler. J'examine l'enfant, qui va bien et n'a aucun autre symptôme que 38°.

Je fais une ordonnance de Doliprane. J'appelle la maman, qui est partie avant l'examen car elle a sans doute mieux à faire (défaire les valises?). Je lui explique qu'il va bien, qu'il faudra surveiller la fièvre et donner du doliprane. Je lui demande la carte vitale ou le justificatif papier. Elle ne sait pas où ils sont. Elle part chercher. Je remplis le carnet de santé, les vaccins sont à jour et j'attends. Longtemps.

La sœur de Johnny vient m'expliquer que plus tard elle voudrait être médecin et me demande mon avis sur son eczéma des coudes. Johnny me montre le mur entier couvert de DVDs en m'expliquant qu'il les a tous vus. Je suis un peu surprise : je ne pense pas que des films violents puissent être pour les enfants. Je demande des précisions, il m'explique les histoires, il a raison, il les a vraiment tous vus. La télévision est si grande qu'elle couvre presque un autre des murs du salon.

La maman revient. Elle n'a pas trouvé. J'explique que je ne peux pas faire le tiers payant. Elle dit qu'elle n'a pas d'argent. J'ose un « pas même un chéquier ? ». Elle me dit que quand même c'est cher. Et bien oui, peut-être mais faire déplacer un médecin la nuit, ça se paie (surtout quand ce n'est pas justifié, mais ça je ne lui ai pas dit). J'ai rempli une feuille de soins avec son numéro de sécu, en sachant que vu qu'il n'y a pas la référence de caisse, je ne serai pas payée, c'est comme ça ici, la caisse ce ne sont pas des rigolos.

Je lui ai laissé les coordonnées de SOS pour qu'elle passe déposer l'argent. Je ne me fais pas d'illusion, elle ne passera pas.

 

Il y a beaucoup à dire sur cette visite. J'en ai fait plein des comme ça, avec des variantes :

  • sur le motif : il a avalé une pièce (à 2h du mat, n'aurait-il pas été mieux au lit), il a le nez qui coule (grande notion d'urgence), elle est fatiguée (à 5h, non, tu rigoles?)...

  • dans une tour, dans un lotissement, dans un quartier chic...

  • sur les excuses pour ne pas payer : j'ai seulement une carte bleue, vous n'avez pas de lecteur c'est votre faute (ben voyons), je ne retrouve plus rien, on m'a tout volé cet après-midi, je ne vais pas payer pour du doliprane (ben si!)...

Je reviendrai sur SOS médecins, ça mérite plein de posts.

 

La fièvre est un motif fréquent d'appel. Je comprend qu'on soit inquiet de voir son enfant avoir de la fièvre. Et j'examine toujours parfaitement, on ne sait jamais. Cependant, à 5 ans, ils ont déjà dû en voir des médecins, on a déjà dû leur expliquer que si le gamin va bien ça peut attendre, qu'ils peuvent donner du doliprane. Mais ces gens ne sont suivis par aucun médecin. Ils ne consultent qu'à SOS et de préférence que la nuit.

Ils ne sont pas allés chercher le doliprane en pleine nuit. Je trouve l'intérêt de cette visite plus que limité.

 

Faire déplacer un médecin la nuit alors qu'on a une voiture est un peu abusé. On aurait pu ne pas envoyer de médecin. J'ai fait de la régulation, on peut faire venir, on est dans de meilleures conditions d'examen (on ne me fera pas croire qu'examiner sur un canapé ou une table de cuisine c'est bien). Mais il y a un système un peu pervers : SOS a besoin d'avoir plusieurs médecins qui travaillent en même temps, qui sont « sortis » dans leur voiture pour pouvoir assurer les « urgences ». Donc pour les occuper, la permanencière accepte toujours d'envoyer un médecin, sinon ces derniers n'ont plus rien à faire et donc on ne pourra plus justifier qu'ils soient aussi nombreux. Et la permanencière n'est pas régulateur, elle ne peut prendre cette responsabilité. En hiver, ils dédient un médecin à cette activité à côté d'elle, on voit tout autant de motifs inutiles.

 

A plusieurs reprises, on m'a fait des réflexions parce que j'arrivais « seulement » une à deux heures après l'appel. C'était toujours pour des motifs d'appel injustifiés. Je n'ai jamais eu de reproches de ceux qui allaient vraiment mal. C'est difficile de travailler la nuit, c'est plus dur, alors se sentir « attaqué » n'aide pas à faire une consultation sereine. J'ai pris l'habitude de laisser couler, d'autant plus que je suis seule en visite. Parfois dans des zones assez flippantes.

Deux heures de délai pour un tel appel me semble largement suffisant. Dans la journée, le délai est souvent plus long pour avoir un rdv ou une visite. Pourquoi la nuit, le même motif serait-il plus urgent? La réponse est seulement que les gens voudraient aller dormir, l'urgence est là!

 

J'ai été très choquée lors de cette visite des films que regardait Johnny (qui ne s'appelait pas ainsi, mais avait un prénom à consonance américaine, comme dans les films qu'il regardait). Je suis peut-être trop sensible mais l'hémoglobine dans ces films coule trop, meurtres, coups, explosions...

A 5 ans, a-t-il le recul nécessaire? En quoi se sent-il fier de les avoir regardés? Et de les connaître par cœur? Une télévision si grande n'est-elle pas trop grande pour voir de telles images avec des yeux d'enfants? Je veux dire : les personnages à l'écran sont plus grands que lui (et je n'exagère pas), à sa place, j'en ferais des cauchemars.

 

Ces gens ne sont jamais passés régler leur visite. Ils habitaient une tour d'accord mais ils n'avaient pas la cmu. Et ils avaient une maison remplie par des dvds, une télé et un système home cinema (que j'aimerais avoir mais qui est très cher).

Je ne cours pas après l'argent mais je pense que tout travail mérite salaire. J'estime que le système de santé français est plutôt bien fait d'un point de vue financier. Certains m'ont déjà demandé de décaler un encaissement, je le comprends. Je n'ai pas l'habitude de sur-facturer mes actes. Dans ce cas, quoi faire? Je repars souvent sans avoir été payée. J'insiste et puis je laisse tomber. J'ai fait quelques rappels par courrier qui sont restés lettres mortes.

 

Après réflexion, je me suis dit qu'ils nous méprisent, moi et les médecins en général. La phrase d'accueil me l'a montré. Ils claquent des doigts et nous devons y aller. Et vite. C'est un dû.

Ils méprisent aussi le système scolaire puisqu'ils sont partis au Maroc hors vacances (alors que la soeur est scolarisée et a 8 ans).

Ils méprisent le travail des autres donc pourquoi paieraient-ils?

J'espère avoir tort mais c'est mon impression. Quels repères auront leurs enfants?

Rédigé par fluorette.over-blog.com

Publié dans #Patients

Repost 0
Commenter cet article

cyberdoc82 27/06/2012 23:18

SOS Médecins, j'y suis passé aussi. Au début, j'étais plutôt emballé et puis c'était lucratif ( faut bien manger!) Puis il y a eu l'angoisse de ne pas arriver à tant ( 2 heures après un appel)
l'insécurité dans les quartier chaud de la ville avec 20 étages à monter à pieds car l'ascenseur était en panne. Les visites non justifiées et puis les suicidaires que l'on convainc de ne pas se
suicider ce soir et qui attendrons une autre nuit pour passer à l'acte. Bref pas un très bon souvenir mais une expérience unique.

Nicolas 02/02/2012 14:03

Jamais entendu parler d'un cabinet de consultation recevant à minuit en région parisienne ; ni même à 22 heures. Ça existe ? Ce serait bien pratique.

Fluorette 03/02/2012 17:04



Si, les jours où on est de garde, on reçoit. On fait même des visites quand indispensables



Nicolas 01/02/2012 20:20

« Faire déplacer un médecin la nuit alors qu'on a une voiture est un peu abusé. »

Une voiture pour aller où ? Si tous les cabinets de médecin sont fermés.

Fluorette 01/02/2012 21:21



SOS envoie un médecin la nuit. Pourtant le central est ouvert et il y a plusieurs médecins et plusieurs salles pour recevoir les patients.



Marietoune 10/05/2011 18:28


J'hallucine. Ne pas payer la consultation de nuit... Il a du m'arriver d'oublier la carte vitale ou le chéquier mais parce que j'étais malade et à l'ouest... Et je m'empressais de régler ça !!!

Quant à l'humanité des soignants, je pense qu'elle est proportionnelle à la façon dont ils sont traités...

Je te met un petit récit d'un truc qui m'est arrivé l'année dernière, et dire que j'ai m^me pas appelé sos médecins!!!
http://familletoune.over-blog.com/article-j-ai-failli-voir-mon-dernier-changement-d-heure-43815378.html
Je leur ai fait envoyer une belle corbeille de fruits par la suite, c'est rare de recevoir des cadeaux???

Quant au petit Johnny et ses films, je suis sure qu'il est très content de les voir et très demandeur, et les parents pas du tout capables de mettre des limites... Mes gamins me mettent une
pression monstre pour voir les épisodes 2 et 3 de star wars et c'est non, pas avant qu'ils aient 12 ans !!!

Sinon c'est un plaisir de te lire, continue à être aussi régulière !!!


Fluorette 11/05/2011 09:02



Triste histoire que la tienne. Appeler un médecin aurait été une perte de temps! C'est gentil la corbeille, surtout à l'hopital, on ne revoit pas les patients après et on a des nouvelles
seulement de ceux qui n'étaient pas contents.



Guillaume 24/01/2011 21:50


Les groupes SOS médecin forment des lobbies très puissants, pour toutes les raisons et avantages qu'a cité Borée dans les 1ers commentaires. Dans mon coin, certains médecins essaient de monter une
maison médicale de gardes, depuis plusieurs années. J'ai rejoint le groupe en m'installant. En fait il y a plein de blocages qui veulent faire capoter le projet.
- SOS qui veut pas partager les indemnités de gardes.
- La sécu qui veut pas régler 2 médecins de garde de 20h à 0h.
- La majorité des médecins de la ville qui sont bien contents de pas faire de gardes
- Et même le système hospitalier qui bloque les choses : même si les urgentistes sont débordés comme partout, la direction de l'hôpital pousse à la surconsommation des passages aux urgences, si
possible de courte durée. 1 passage, quel qu'il soit = 1 hospitalisation = des sous. Donc ils privilégient l'accueil de la médecine générale au sein des urgences. (ils ont même fait un secteur
spécial "filière courte".

Bref, c'est pas gagné