Escapade

Publié le 9 Juillet 2012

Cette semaine, j'ai fait beaucoup de route pour passer une semaine fraiche et humide. J'ai acheté des pulls chez Armor Lux, j'ai eu du mal à faire sécher mes chaussettes et chaussures mais j'avais chaud à l'intérieur. J'ai bu et mangé plus que de raison, tout était délicieux. Et après tout, "quand l'horizon n'est pas net, reste à la buvette".

Cette semaine, j'ai retrouvé mes parents. Je regrette de ne pas les voir plus souvent. Nous avons passé des soirées à jouer au Chromino. Je les ai regardés jouer au Scrabble. J'ai vu MrPoilu exploser les scores et pour une fois, avoir une concurrente sérieuse en face, maman. J'ai fait des tisanes et sorti le whisky. J'ai pensé que Frérot aurait dû être là lui aussi, il nous manquait un mauvais joueur de plus.

Cette semaine, j'ai visité des fours à boulets. J'ai répondu à MrPoilu qui faisait remarquer qu'on pourrait y mettre papa qu'ils pourraient y aller ensemble, tant leurs blagues sont semblables.

Cette semaine, j'ai fêté mon anniversaire en avance avec de grand verres de champagne. J'ai acheté un maillot de bains très joli qui n'a pas servi. J'ai rempli ma valise de sardines en boîte et de farine de blé noir. J'ai discuté avec un peintre irlandais qui m'a dédicacé une aquarelle de la mer. J'ai acheté une ceinture en cuir rouge. J'ai tassé tout ça dans le petit coffre du coupé.

Cette semaine, en regardant des danses bretonnes, je me suis assise sur une bordure et j'ai posé ma tête sur l'épaule de MrPoilu, ma main sur sa cuisse, sa main sur la mienne.

Cette semaine, j'ai reçu un appel auquel je ne m'attendais pas et qui m'a agréablement surprise alors que je marchais dans les vents du Cap Fréhel les cheveux en bataille. C'est peut-être un heureux présage.

Cette semaine, affalés à la terrasse d'un bar à Carnac-Plage, pendant l'orage, j'ai écouté MrPoilu m'expliquer qu'une AudiA4 Allroad c'est une voiture de kéké parce que "c'est la version baroudeur et qu'est-ce que tu veux barouder avec ça?". Puis je lui ai rappelé qu'on n'a pas de gamins alors fantasmer sur une version 7 places du Kangoo, faudrait arrêter. Par contre, je pourrais céder sur l'installation d'un attache-remorques pour caler un porte-vélo ou tirer une remorque le samedi, pourquoi pas. Il a souri.

Cette semaine, j'ai écouté le Marathon des Mots sur France Culture et je n'ai pas tout compris. Cette radio vole parfois très haut.

Cette semaine, j'ai maudit les néerlandais qui se trompent, se mettent dans la file télépéage et coincent tout. Mais comme dirait MrPoilu, comment veux-tu qu'ils comprennent que le gros T ne veut pas dire Tulipe? Mouhahaha (va dans le four à boulets, j'ai dit)

Cette semaine, j'ai randonné alternativement sous le soleil ou la pluie et dans le vent en tenant la main de MrPoilu. Nous avons couru sous le même K-way tendu au-dessus de nos têtes, comme quand nous étions petits. Ca mouillait quand même, l'orage était violent, j'ai senti l'eau glaciale couler le long de mon dos jusque dans mon bermuda. Brrr. Nous avons testé l'étanchéité de nos chaussures en sautant dans les ruisseaux créés par l'orage. Nous nous sommes réchauffés au rhum arrangé à la Crêperie de l'Ilôt Saint-Michel puis nous sommes rentrés sous les grondements du tonnerre avant que les gouttes ne retombent.

Cette semaine, sur l'autoroute Le Mans-Paris, nous avons compté les Ferrari, Porsche, Mustang et autres voitures de compétition rentrant du circuit des 24 heures.

Cette semaine, j'ai découvert Saint-Malo à l'occasion d'un rassemblement de voiliers. J'ai revu avec plaisir le Dar Mlodziezy. Je suis grimpée en haut du château et une mouette a posé pour moi devant l'ilôt Chateaubriand. J'ai mangé une énorme glace abritée sous un parapluie.

Cette semaine, j'ai imaginé pourquoi certains ont dressé des menhirs et les ont alignés de façon presque parfaite sur des kilomètres. J'ai senti la force spirituelle de ces créations. J'ai pris des photos qui ne rendent pas compte de l'émotion ressentie face à ces gros cailloux.

Cette semaine, certains ont quitté le mobil-home sur des coups de tête et on se serait cru dans SecretStory : "si tu veux que Frère parte au 3ème jour pour une sombre histoire de sèche-linge, tape 1". Entre autres. C'était triste.

Cette semaine, j'ai tenu un petit Georges dans mes bras et j'ai bien aimé. Il était tellement petit et il avait si peu de cheveux. J'aurais pu le tenir des heures s'il n'y avait pas eu de galettes à manger.

Cette semaine, on s'est incrusté chez des gens qui n'ont pas arrêté de s'excuser alors qu'on était si contents de les voir, que la soirée était agréable et qu'on a si bien dormi. J'ai adoré regarder les granules tomber dans le feu. J'espère leur avoir assez dit qu'ils sont les bienvenus au pays du froid sec.

Cette semaine, en marchant sur la pointe d'Erquy, j'ai rêvé d'une autre vie. Une vie maritime, une vie dans une maison en granit, une vie à tailler des hortensias, une vie où les goélands remplaceraient les cigognes, une vie pluvieuse, une vie où je tiendrais un gîte et où j'accueillerais des classes vertes, ou un salon de thé, une vie à l'opposé, une vie idéalisée.

Et puis finalement, je suis montée dans la voiture. J'ai appuyé un peu fort sur l'accélérateur et me suis fait sermonner par MrPoilu parce que la voiture était froide et gnagnagna, mais j'étais énervée, je ne voulais pas rentrer. Sur la route, j'ai senti le poids des choses à faire revenir sur mes épaules. La liste dans ma tête est revenue. Petit à petit. Une cigogne a survolé la voiture.

En arrivant à la maison, il faisait si chaud que mes envies de feu et de bains se sont envolées. Dans la boîte aux lettres, un courrier urssaf m'attendait comme à chaque retour, un catalogue la redoute, des relevés bancaires, un rappel de facture de gdf... Vanille est venue tout de suite chercher des calins, Chocolat a mis plus de temps, boudeur, comme souvent. Les voisins nous ont invités pour une baignade dans la piscine, offre déclinée pour ranger la valise. 

Nous avons bu une bière sur la terrasse, ralentis par la chaleur, j'ai attrapé le téléphone et prévenu que nous étions bien rentrés. Fin des vacances.

 

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Ma petite vie

Repost 0
Commenter cet article

dam 10/08/2012 11:45

Bonjour, je viens juste de découvrir votre blog par le biais du site lemonde.fr ... Je le lis depuis près de 3 heures et je n'ai pas envie d'arrêter car j'y apprends pas mal de choses et car vous
êtes des plus agréable à lire! Je ne travaille pas dans le domaine médical et je voudrais en profiter pour vous remercier de me faire voir votre profession d'une manière toute nouvelle pour moi.
Vous humanisez de très belle manière votre profession et j'ai plaisir à lire vos expériences et vos réactions. Cela va vous paraitre futile mais ce qui me pousse à franchir le pas du commentaire
est "Cette semaine, j'ai maudit les néerlandais qui se trompent, se mettent dans la file télépéage et coincent tout. Mais comme dirait MrPoilu, comment veux-tu qu'ils comprennent que le gros T ne
veut pas dire Tulipe?" et ça me fait encore rire de le relire!! Merci d'avoir illuminé ma journée avec votre blog, et merci à MrPoilu pour cette bonne tranche de rigolade!

Fluorette 10/08/2012 21:16



Merci. En ces jours où je réfléchis à fermer mon blog, votre commentaire me touche beaucoup. Je n'arriverai pas à fermer. Merci encore.



DrH1N1@tamimi2213 29/07/2012 23:24

Celui là m'a particulièrement plu. Il a un goût de nostalgie, de bonheur mouillé,de nuances de gris,d'odeur de crêpes et de rêve avorté.....

Babeth 18/07/2012 22:26

Bon ben forcément, j'adore ton billet :-) Vous revenez quand vous voulez (le plus vite possible!), mais la prochaine fois vous prévenez tout le monde, parce que là c'est dommage, à quelques jours
près vous avez raté le cardiologue (vous avez eu les galettes, ils ont eu les crêpes!)

Fluorette 19/07/2012 21:23



La Bretagne est le centre du monde! 



Valérie de haute Savoie 15/07/2012 19:59

Erquy Ahhhh les souvenirs de vacances avec les cousins et puis c'est aussi là que mon G. a passé ses premières vacances avec son foie tout neuf, criant de plaisir aux vagues frisquettes qui
l'éclaboussaient. Tu viens d'un très beau pays et je comprends ce mal qui t'étreint parfois dans mon Alsace lointaine.

M.L. 12/07/2012 23:37

j'aime énormément ce rendu très poétique des petits moments de ta semaine de vacances. Du coup, je décide d'avoir un regard comme le tien sur ma semaine en bretagne sud commencée hier, avec une
pluviométrie de novembre et une température hivernale.
M.