Brève de métro

Publié le 3 Février 2011

Dans le métro presque vide, je me suis retrouvée assise à côté de 3 djeun's. Ils avaient tous les 3 des QI de bulots, je ne peux pas retranscrire toute l'intensité du dialogue, je m'en excuse et je n'en garde que la partie "intéressante".

- T'as vu comment Olivier il fouillait dans mon sac quand on est revenu dans les vestiaires?

- Ouais carrément

- Un jour je vais l'accraper (oui acraper, ndlr)

- Mmh

- En plus la dernière fois c'est lui qui m'a balancé comme quoi j'avais un canif dans mon sac

- Mmh

- Comme là j'ai des pistolets, il m'aurait balancé

- Pourquoi t'as des pistolets?

- Bah si les éducateurs sont trop chiants, hahaha

Rire gras des 3 rigolos

- Vas-y montre

Effectivement, caché sous ses affaires de sport, 2 armes...

 

Ce genre de jeune a tendance à tout prendre comme une agression, même un "pardon" parce que le métro est trop plein. Ils avaient vraiment des QI bas. Ces deux points ne me semblent vraiment pas compatibles avec des armes à feu.

 

 

 

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Ma petite vie

Repost 0
Commenter cet article

Zouk 05/02/2011 23:15


Ah merci, je comprends mieux le terme de clients alors...


johan 05/02/2011 14:42


je suis vétérinaire, alors je soigne des patients ( quoique pas toujours) mais c'est le client qui me contacte et qui regle la note.


Zouk 05/02/2011 10:26


Quitte à ne plus être anonyme dans des transports en communs où sont présents 3 blaireaux avec arme à feu, je préfère taper la causette avec d'autres voisins (dans un autre wagon même...) moins
armés et qui s'intéressent à autre chose que d'être paranoïaque et agressifs pour montrer leur virilité mais bon, chacun ses goûts.
Et pour avoir de nouveaux clients, (euh, on dit pas patient au passage ?), j'aurais un peu peur de devenir moi-même la nouvelle cliente de Fluorette en essayant de rentrer en contact avec eux !
Et puis aucune envie de les rencontrer d'ailleurs... Chacun ses goûts, vraiment (même si j'ai un tout petit Opinel dans la poche de ma veste, c'est pour plucher des fruits au cas où...)


johan 05/02/2011 08:46


leur parler pour n'etre plus un anonyme qu'on peut faire chier, mais etre le mec sympa qu'on peut aider ( en plus ça peut devenir des clients )


Zouk 04/02/2011 23:37


Je ne vois pas l'intérêt de parler (et de quoi ?) à moins de chercher les ennuis car ils sont souvent chauds comme la braise et cherchent justement des occasions de s'en prendre à quelqu'un qui
oserait leur donner un avis (dont ils n'ont rien à faire mais qu'ils attendent parfois pour agir justement !). Parler de la météo, d'autre chose que justement l'arme que vous avez vu ? Bof, pas
très crédible...