Alphonsine, seule

Publié le 25 Février 2011

Ce matin, ça avait plutôt bien commencé. Réveillée très tôt par le goût de tarte flambée dans la bouche (beurk) je me suis levée, j'ai allumé l'ordi, la télé, préparé le petit déjeuner, très léger aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, j'ai trainé. J'ai bu mon jus d'orange en lisant mails, twits, blogs. Grinoté en regardant Telematin. Puis la douche. Mr Poilu s'est levé, m'a embrassée, on a ri bêtement à cause d'une blague idiote et il est parti à la douche.

J'ai roulé jusqu'au cabinet, j'ai relevé la boite aux lettres, ouvert la salle d'attente, me suis rendue compte que j'ai oublié mon téléphone à la maison, ouvert les volets, allumé l'ordi, lancé tous les logiciels nécessaires. C'est là que le téléphone a sonné et que le numéro d'Alphonsine et Pierre s'est affiché. J'ai soupiré. J'ai décroché.

J'ai senti la panique dans le simple bonjour. J'ai senti qu'il fallait y aller avant qu'elle ne me le demande. Pierre est tombé pendant la nuit et ils pensent qu'il est mort. J'ai attrapé mon sac, dit un mot à ceux déjà présents en salle d'attente et je suis allée chez eux.

Pierre était recroquevillé au pied de son lit, par terre, agrippé au lit, déjà rigide. Alphonsine était par terre et le serrait dans ses bras en pleurant. Elle est partie s'asseoir dans la cuisine. J'ai constaté le décès. Nous l'avons remis tout plié sur son lit.

Je suis allée remplir le certificat. Sa fille m'a demandé s'il était mort. Oui, il l'est.

Je les ai laissés tous les trois les larmes aux yeux.

Rédigé par Fluorette

Publié dans #Patients

Repost 0
Commenter cet article

cyberdoc82 15/07/2012 17:42

je trouve dans ce post la réponse à ma question, désolé de poser des questions inutilement mais je lis au fur et à mesure les posts et je ne lis pas très vite. Peut être quand 2 posts sont lié, il
pourrait y avoir un lien aussi sur le premier.

christiane 27/02/2011 15:55


on m'a tjrs dit que les toubibs devaient avoir de l'empathie, pas de la sympathie pour leurs patients. mais les uns comme les autres ont un COEUR: c'est difficile de rester de marbre !!!
précision: je ne suis pas toubib, mon cousin oui, et j'aime bien les soignants sans faire de transfert...


Fluorette 28/02/2011 13:15



La limite entre les 2 est difficile à fixer.



zigmund 25/02/2011 16:30


je suis d'abord allé lire l'histoire de Pierre et d'Alphonsine avant de laisser un comm.
bien sûr que c'est triste
il y a une chose qu'on ne nous a pas expliqué dans nos études de médecine(enfin pas à moi en tt cas) c'est qu'à travers nos patients, nous voyons nos propres parents vieillir et mourir puis nous
projetons notre propre fin et ça c'est parfois aussi dur que certaines blessures.
la limite entre compassion et recul(pour se protéger) est extrèmement ténue


Fluorette 28/02/2011 13:14



Dans notre société on est peu confronté à la mort alors que dans ces boulots, beaucoup. Et nous ne sommes pas du tout préparés pour ça.



Babeth 25/02/2011 15:58


C'est la journée on dirait. Chez nous le centenaire est mort ce matin, journée pas drôle non plus. Euh... à part ça... bon week-end quand même.