Une histoire d'oeuf

Publié le 3 Avril 2014

Une histoire d'oeuf

Je suis un peu comme un oeuf. Un oeuf à la coquille à la fois solide et fragile. Une coquille qui se fendille parfois et sur laquelle moi ou l’Autre collons un petit pansement pour que je continue de rouler. Rouler irrégulièrement mais rouler. Un oeuf à l’intérieur schizophrène. Jaune et blanc. Calme et en colère. Battant et fatigué. Heureux et triste. Soignant mais pas dévoué.

Ce fut un peu comme une conception. J’ai cliqué sur “créer un blog”. Je l’ai créé à mon image. J’ai choisi une police que j’aime lire. J’ai fait la mise en page du mieux que j’ai pu. J’ai appliqué des couleurs qui sont douces à mes yeux. J’ai mis un peu de moi, un peu des autres, beaucoup de l’Autre.

C’était un peu comme une gestation. Je l’ai nourri, je l’ai l’abreuvé. Les commentaires que d’autres y ont fait ont nourri mes réflexions. Ma vision de certaines situations a changé. J’ai grandi. J’y ai trouvé la force de continuer. Je prends soin de l’Autre. L’Autre prend soin de moi. Et je finis par prendre soin de moi, parfois.

Ce fut un peu comme une échographie. J'ai eu rendez-vous. On m’a dit : regardez, ça c’est bien, ça moins, on pourrait tout grouper et tout faire sortir en même temps. Alors j’ai trié, repris, réécrit, regroupé.

Ce fut un peu compliqué. On n'était pas d'accord sur le nom, ni sur l'image, ni sur mon pseudo. Et finalement, il me ressemblera.

C’est un peu comme un arrêt maternité. J’attends. C’est long.

Et j'ai peur. Certains l’ont déjà commandé et j’ai peur qu’ils n’aiment pas. J’ai peur que ma famille ne l’apprécie pas, mon frère m’a déjà demandé s’il serait obligé de le lire :/ J’ai peur que mon Poilu, qui ne m’a jamais lue, ne comprenne pas. J’ai peur de donner une mauvaise image de ce métier que j’aime. J’ai peur qu’on me pose des questions auxquelles je ne saurai pas répondre. Je n’ai plus peur pour mon anonymat. Ce n’est qu’un roman. Mais je ne suis pas encore prête à laisser tomber Fluorette, elle est ma coquille. Je vais rester au chaud dedans encore un peu.

Ce sera un peu comme une éclosion qui aura lieu le 16 Avril. Un recueil de ce cheminement. Une histoire d’oeuf qui a roulé. Des histoires d’oeufs qui se sont cassés. Une histoire d’oeufs qui se sont rencontrés.

Ce sera disponible ici en livre papier ou version kindle.

On m’a demandé comment faire pour les dédicaces, ce n’est pas prévu. Mais si vous êtes libraire et que vous voulez qu’on s’organise un petit quelquechose, contactez-moi, il y a peut-être moyen de se rencontrer. Ca me ferait plaisir de vous voir.

.

Rédigé par Fluorette

Repost 0
Commenter cet article

Poupou 17/12/2014 09:41

D'abord il y eut la dédicace, délicate, émouvante, puis cette promenade au milieu de vos patients... Entre larmes et sourires... Malgré les années qui nous séparent, j'ai retrouvé le même enthousiasme, la même passion pour ce métier que j'exerce depuis 40 ans. Du découragement et des doutes parfois, de l'agacement souvent, des gratifications, innombrables, des satisfactions quand on a le sentiment d'avoir accompli son travail avec honnêteté.... Mais surtout le sentiment d'apprendre de nos malades autant que celui de transmettre, un peu comme si nous donnions des outils pour que chacun d'entre eux soit en mesure de prendre en main sa santé et sa vie. Votre livre mériterait d'être lu par nos interlocuteurs d'en haut. Je pense qu'ils ne connaissent pas notre métier...ou mal... Les professionnels de santé ne sont pas forcément les meilleurs décideurs mais une meilleure connaissance d'un métier où les moyens sont plus importants que les résultats chiffrés ne serait pas inutile. Je veux saluer la jeune génération de médecins, plus intelligente que la notre, plus critique aussi, plus indépendante vis à vis des firmes pharmaceutiques, plus courageuse... Et bravo aussi aux anciens que nous sommes d'avoir su transmettre l'amour de ce métier et des êtres auxquels nous nous adressons tous les jours. Merci pour cette promenade, Fluorette.

Fanny 06/11/2014 21:04

Bonsoir Fluorette,
Je viens de terminer ton bouquin, que j'ai dévoré.
Difficile de "te quitter", comme une amie avec ses peines, ses doutes, ses joies, sa passion.
Merci pour ce partage de ton métier, de ton parcours.
Et merci pour ton style, plein d'humour et "vrai".
Je te souhaite plein de belles choses et continue à être vraie, à être toi.
Fanny

Fluorette 10/11/2014 08:56

Merci :) Contente que ça t'ait plu.
Et bonne continuation à toi aussi.

cMm 06/08/2014 11:25

Bonjour , je viens de vous découvrir à travers votre livre. Je me suis retrouvée dans une multitude de situation ... Et pourtant je ne suis pas médecin !
Je suis avocate et je m'aperçois que nos problèmes de jeunes installés sont extrêmement similaires: difficultés pendant les stages , un apprentissage à la fac très universitaire loin des préoccupations du réel , des clients parfois méfiants, d'autres méprisants ... Une vie pro qui prend le pas sur la vie perso, l'idée inculquée qu'être un bon professionnel est un sacerdoce - des permanences la nuit ou le weekend sans rémunération car on obtient jamais la feuille justifiant du RSA pour être payé par la commission d'office- une gestion de cabinet difficile car jamais apprise avant ( compta , ressources humaines .. ) - mais un point commun essentiel pour continuer la passion de notre métier !
Merci pour ce livre !

Cmm 06/08/2014 15:02

...j aurai pu écrire le chapitre M en le rebaptisant C T ... Moi aussi il y a des clients qui semblent ne pas me faire confiance mais qui reste et d'autres qui partent sans que je ne comprenne pourquoi ..il y a également des confrères qui font du dumping par le bas en facturant un divorce quatre fois moins cher mais sans jamais recevoir les clients ... Le chapitre sur les médecins hospitaliers et leur mépris pour la médecine de ville m'a fait penser au mépris qu'ont les magistrats envers les avocats - alors que oui nous avons fait exactement les mêmes études , les mêmes stages ....

Marzouk 29/06/2014 22:33

Bonjour Fluorette.
J'ai terminé votre livre la semaine dernière et je l'ai recommencé. Une merveille ! Tellement bien écrit......je n'ai pas d'autres mot que Génial ! Continuez comme ça !

Fluorette 06/07/2014 18:56

Merci beaucoup.

KJ 29/06/2014 21:41

Je viens de lire votre livre par hasard, une amie libraire à penser à moi en découvrant votre ouvrage !! J'ai beaucoup aimé, très facile à lire, et tellement vrai. Je me suis retrouvée dans quasi toutes les situations, c'est réconfortant de voir que l'on n'est pas seul ! Continuez d'écrire et de "guérir" !
Merci !

Fluorette 06/07/2014 18:56

Merci.